[Youpi Rock]

Marcel
et son
Orchestre

Distributions

Bouli : basse, choeurs

Bistek : batterie, percussions

Mouloud : chant, percussions

Bidingue : claviers, choeurs

JB : guitares, choeurs

Tof : trombone, trompette, guitares, chant, choeur

Tibal : saxophone, flûte, choeurs

Contact booking :
Robin Sen Gupta
prod.marceletsonorchestre@gmail.com
robin@leterrierproductions.com
+33 (0)6 71 03 55 04

Contact promo et presse :
Quentin Hingrand
quentin.hingrand@gmail.com 
+33 (0)6 21 88 75 93

🚌 Télécharger la fiche technique – version TOURBUS

🚐 Télécharger la fiche technique – version Minibus

📖 Télécharger les biographies (courte et longue)

📷 Télécharger les photos de presse

Concerts à venir

Les réseaux du groupe

Plus c’est con, plus c’est bon !

Début 2012, après 25 ans de vie commune, Marcel annonce sa séparation. Afin de fêter cela dignement le groupe part en tournée pour remercier le public et embrasser une dernière fois toutes les copines et les copains. La tournée s’achèvera les 14 et 15 décembre 2012 à Lille pour deux concerts marathon où le groupe jouera 50 titres par soir dans un Aéronef plein de rires et de quelques larmes. Il n’est pas toujours facile de cacher son sentiment derrière ses bigoudis. Depuis, ils avaient rangé l’amusette au frigo et congelé ce mauvais esprit.

Et puis, le temps ne faisant rien à l’affaire, comme une démangeaison, à l’occasion de repas de famille un peu trop arrosés peut-être, d’une négligence, d’un acte involontaire, la porte du frigo est restée entrouverte. Le groupe demeuré en hibernation pendant 5 ans hésite, s’interroge et replonge. Juste une petite tranche de plaisir brut, rien qu’une. Se sentant un tantinet coupable de replonger, ils vous diront que s’ils prévoient de ressortir la petite robe à maman c’est la faute au dérèglement climatique. Ils vont prétendre encore qu’ils ne savaient plus comment répondre à toutes les attentes de fans inconsolables. Tout ça c’est des carabistouilles. Le responsable c’est leur gourmandise. Ils ont une envie, une énorme envie, une envie folle de prendre une grosse portion de plaisir, de se rouler à terre, de redoubler d’irrévérence, de brailler du rock’n’roll, de faire crier les guitares, de cogner sur les tambours, de violenter le piano et de souffler dans les trompettes et les saxophones. Car dans cette époque formidable, comment résister plus longtemps au plaisir de rire de l’hypocrisie bienveillante ? Alors de toute urgence, retrouvons l’insolence.

Écouter

Vidéos

La boutique