Hildebrandt

Il a longtemps roulé sa bosse un peu planqué derrière une formation dans laquelle il n‘était que Wilfried. Quatre albums à tendance chanson française. Et puis il est passé à l’acte. En solo, après une vie de groupe, comme s’il fallait à un moment de sa vie se dévoiler, assumer ce qui ne vient que de soi. Parce que le temps presse… certainement. Voilà. Maintenant il est. Il est Hildebrandt. Hildebrandt : un drôle de patronyme, hérité de ces vieilles rivalités entre la France et l’Allemagne qu’il porte avec la fierté des peuples longtemps écartelés, et qu’il présente à chaque intro de ses concerts. Hildebrandt est donc né sur une fracture. Il est une fracture. Comme tous les chanteurs qui stoppent une aventure collective pour partir seul sur les routes.