Hildebrandt

Nul doute que c’est à revers qu’il faut prendre Hildebrandt. Derrière ce nom, aux consonances résolument germaniques, à la croisée des sursauts de l’Histoire, on trouve un natif de La Rochelle, solidement arrimé aux îles de lumières qui l’entourent. Sa silhouette imposante et sa voix puissante vont de pair avec un mélodiste acharné, continuellement à la recherche d’une immédiate simplicité, où la pluralité musicale électro-rock, la finesse des arrangements et la poésie de la langue française résonnent en harmonie.

Après Les Animals en 2016 - récompensé par le Grand Prix de l’Académie Charles-Cros - Hildebrandt s'est lancé dans son deuxième album, îLeL, comme une quête solitaire et nécessaire, à revers des normes et des injonctions préconçues. Muni des œuvres de Stevenson, il s’est retiré dans un refuge de montagne ou sur des îles atlantiques. Dans îLeL, il explore un territoire où le masculin se déploie à rebours, où les genres se confondent et les émotions se bousculent. Sortie le 13 septembre 2019 (At(h)ome/Sony).