Manque à l'appel

Après le succès de leur premier spectacle Quand je serai petit​, le duo Tony Melvil et Usmar nous propose à nouveau un concert augmenté, une forme hybride dans laquelle leurs deux voix s’assemblent et nous appellent à l’indiscipline. Manque à l’appel nous parle de l’autre quand il est absent, des histoires qu’on lui imagine, des vies qu’on s’invente pour combler le manque. L’absence est également libératrice quand on se retrouve enfin seul et qu’on n’a plus à rendre de compte. Quel précieux refuge que son monde intérieur quand on aimerait juste se faire oublier. Et quel formidable tremplin pour nos imaginaires quand quelqu’un manque à l’appel ! Tony Melvil a appris le violon au conservatoire, Usmar est passé maître dans l’utilisation des boîtes à rythmes, tablettes tactiles et autres machines électroniques. Le duo surprend nos tympans pendant que la mise en scène ludique et inventive de Marie Levavasseur invite petits et grands à prendre soin de nos rêves. Un appel à sortir du rang, une attirance pour l’atypique, une invitation à l’aventure...


Production : Cie illimitée

Coproductions : Le Grand Bleu - Scène Conventionnée Art, Enfance et Jeunesse - Lille /Culture Commune - Scène Nationale du bassin minier - Loos-en-Gohelle / La Cave Aux Poètes - Scène conventionnée – Roubaix / La Méridienne - Scène Conventionnée de Lunéville / Festival de Marne

Mise en scène & dramaturgie : Marie Levavasseur

Lumières : Hervé Gary

Scénographie : Jane Joyet